Comment analyser un poème1




I) Comment analyser un poème
a- Savoir compter les syllabes d’un vers : un vers comporte un certain nombre de syllabes. Une syllabe est un groupe formé de consonne et voyelle qui se prononce d’une seule émission de voix. Exemple « pied »] Pje[, ] pa/ris[.
b- Les diphtongues : on appelle diphtongue la succecition (suite de deux voyelles). Les deux voyelles peuvent être prononcé « d’une seule émission de voix » et constituer ainsi une seule syllabe, exemple : / pied /.
- D’une double émission de voix et constituer ainsi deux syllabe, exemple li/on.
- Une diphtongue qui est prononcé ou une seule émission de voix s’appelle : une synérèse.
- Une diphtongue qui est prononcé ou une double syllabe émissions de voix s’appelle : une diérèse.
c- L’hiatus : on appelle l’hiatus la rencontre heurté de deux voyelles autre que le « e » muet. Soit à l’intérieur d’un mot, tel dans /o/a/si/s/.
1- / Dieu/, pour/vous/ne/po/ser/, dans/le/de/sert/du/temps/.
2- /co/mme/de/s o/a/sis/ à / mis/ les / ci/me/tières/.
Alexandrin  12 syllabes, 12 pieds.
Soit entre deux mots :
- / et/j’ai / été / re/çu/par / l’au/be/re/ssem/blante/.
II) Type de vers
a- La dénomination des vers :
Que la poésie française comporte un certain nombre de vers parmi lesquelles.
Un vers d’une syllabe ou monosyllabes :
Exemple
1- on voire des commies. }
2- Mis.
3- Comme des princes.
Deux syllabes ou dissyllabes :
Exemple : 1. C’était dans la nuit brune.
2. sur le clocher jolie.
3. la/lune.
4. comme un point sur un I. ALFRED de Mussé.
Trois syllabes ou trissyllabes :
Exemple : 1. Je me souviens.
2. des jours anciens.
3. et/ je/ pleure/.
Quatre syllabes ou quadrisyllabes :
Exemple : 1. /dans/ l’her/be/noire/.
2. /les/ko/bol/ds vont/.
Cinq syllabes ou pentasyllabes :
Exemple : 1. /u/ne au/be a/ffai/blie/.
2. /ve/rse/par/les/champs/.
3. /la/mé/la/nco/lie/.
4. /des/so/lei/ls/ couchants/.




Pièces jointes
Comment analyser un poème.docx